Utilisation des paramètres de la ligne de commande


IsoBuster 2.2 propose aussi la prise en charge des paramètres (supplémentaires) de la ligne de commande.
Supplémentaires car, autant que je m'en souvienne, IsoBuster a pris en charge le chargement d'un fichier image via la ligne de commande.

Quelques remarques préliminaires d'ordre général:

- IsoBuster n'est pas une application en console.  Lors de son démarrage en ligne de commande, l'interface utilisateur d'IsoBuster sera toujours chargée.  
  Tous le messages et autres fenêtres qui apparaissent normalement continuent d'apparaître.  
  Si la tâche nécessite des interventions de la part de l'utilisateur, ces interventions utilisateurs continuent d'apparaître (ex.: cliquer sur un bouton).
- Les commandes peuvent se produire dans un ordre aléatoire (y compris le chemin d'un fichier image qui doit être chargé)
- Si les commandes sont répétées plusieurs fois, avec un contenu différent ou le même contenu, seule la dernière occurence de la ligne sera utilisée.
- Toutes les commandes débutent par un slash '/' sauf le chargement d'un fichier image.  Les fichiers image sont chargés en fournissant simplement le chemin complet, ce qui garantiti une compatibilité à 100% avec les anciennes versions.

Variables des chemins de destination:

[Introduites dans IsoBuster 2.8.5]
Les chemins de destination utilisés pour "/ei","/ef" "/tree" peuvent contenir des variables.  Ils sont particulièrement utilisés en combinaison avec (mais pas seulement) "all" ("/t", "/s", "/ef:").
Il est alors possible d'extraire (parexemple) tous les systèmes de fichiers de toutes les pistes et sessions et de placer chacun d'eux dans son propre dossier avec un nom de dossier descriptif, puis d'exporter la liste de tous les fichiers dans ces même dossiers créés, ou de donner aux listes de fichiers le même nom que le dossier auquel ils appartiennent, etc.

<%FI> : Index du Système de Fichiers
<%FT> : Type du Système de Fichiers
<%FN> : Nom du Système de Fichiers
<%TI> : Index de la Piste
<%TN> : Nom de la Piste
<%SI> : Index de la Session
<%SN> : Nom de la Session

Exemple:

isobuster.exe /d:d "/ei:c:\mes fichiers image extraits\piste<%TI>.iso" /t:all 
isobuster.exe /d:d "/ef:all:c:\extraits\<%FI><%FN>"  
isobuster.exe /d:d "/ef:udf:c:\extratraits\s:<%SI>-f:<%FI>(<%FN>)" /s:all


Charger un fichier image:

Indiquez simplement le chemin complet du fichier image dans la ligne de commande.  Placez-le entre guillemets pour une prise en charge optimale des noms de fichiers longs et des espaces.

Commande:

aucune commande

Exemple:

isobuster.exe "c:\mes fichiers image\image1.iso"

Sélection auto d'un lecteur:

Par défaut, IsoBuster sélectionne le premier lecteur qui contient un disque (CD / DVD / BD / HD DVD) ou, si aucun disque n'est chargé, le premier lecteur de la liste.
Vous pouvez demander à IsoBuster de sélectionner un lecteur spécifique au démarrage, qu'il y ait un disque ou non dans ce lecteur.
Le lecteur est choisi au moyen de sa lettre de lecteur (pour qu'IsoBuster le détecte).  Un seul caractère (ex/ d ou e ou ...)
Cette commande a une priorité inférieure au chargement d'un fichier image.  Si un fichier image est chargé (voir la commande précédente), il est sélectionné par défaut et cette commande n'a aucun impact.

Commande:

/d:[lettre de lecteur]

Exemple:

Pour une sélection auto du lecteur f:

isobuster.exe /d:f

Extraction d'un fichier image:

Avec cette commande, vous pouvez laisser IsoBuster démarrer et créer un fichier image du disque sélectionné automatiquement.
La sélection du disque dépend du lecteur sélectionné par IsoBuster.  Voir la commande précédente pour en savoir plus.
Si vous avez ouvert un fichier image au même moment (voir la première commande), il sera sélectionné et vous obtiendrez un nouveau fichier image du fichier sélectionné (ex.: convertir nrg en ibp/ibq).
Si vous n'avez ouvert aucun fichier image, ni spécifié de lecteur (voir la commande précédente), le premier lecteur contenant un disque sera sélectionné.
Si vous avez spécifié un lecteur (voir la commande précédente), il sera utilisé.  Si aucun disque n'est présent dans ce lecteur, aucune extraction ne se produira.
Examinez les commandes /et:  /ef:  /c   /t:  et  /s:  pour découvrir plus de puissance d'extraction!
Si aucun type d'extraction n'est spécifié via la commande /et:, l'image créée sera du type géré (*.ibp / *.ibq). 
IsoBuster effectuera les corrections concernant l'extension du nom de fichier dans le cas d'une extraction de fichier image gérée (*.ibp), si l'extension du nom de fichier fournie n'est pas correcte.  
Aucune correction n'est effectuée pour les autres types d'extraction.
Si aucun nom de fichier ou de dossier n'est fourni, IsoBuster lancera l'extraction mais affichera la boîte de dialogue Choisir un Nom de Dossier afin d'y effectuer une sélection manuelle.

Commande:

/ei:[chemin et nom de fichier de destination]

Exemples:

Extrait le disque dans un fichier image dont le nom est indiqué:
Les trois exemples suivants vont créer les mêmes fichiers (created_image.ibp et created_image.ibq) car les extensions du nom de fichier image géré sont corrigées automatiquement

isobuster.exe "/ei:c:\mes fichiers image\created_image1.iso"
isobuster.exe "/ei:c:\mes fichiers image\created_image1.ibp"
isobuster.exe "/ei:c:\mes fichiers image\created_image1"

L'exemple suivant va créer un fichier ISO avec les données utilisateur (cf. TAO)

isobuster.exe "/ei:c:\mes fichiers image\created_image1.iso" /et:u

L'exemple suivant va créer un fichier ISO avec les données brutes (cf. BIN)

isobuster.exe "/ei:c:\mes fichiers image\created_image1.iso" /et:r

Extraire le fichier image dans un emplacement de dossier:
L'exemple suivant crée CD.ibp dans le dossier défini

isobuster.exe "/ei:c:\mes fichiers image\"

L'exemple suivant crée CD.tao ou CD.iso(*) dans le dossier défini
(*) en fonction des options d'extraction du fichier image (Voir ISO / BIN / TAO)

isobuster.exe "/ei:c:\mes fichiers image\" /et:u

L'exemple suivant crée CD.bin ou CD.iso(*) dans le dossier défini
(*) den fonction des options d'extraction du fichier image (See ISO / BIN / TAO)

isobuster.exe "/ei:c:\mes fichiers image\" /et:r

Sans chemin et nom de fichier de destination, l'extraction se lancera aussi, mais affichera la boîte de dialogue Choisir un Dossier

isobuster.exe /ei:

Type d'Extraction (données utilisateur, brutes ou gérées):

Cette commande est utilisée en combinaison avec les commandes d'extraction: /ei: et /ef:
Si elle est absente, en interne /ei: deviendra par défaut /ei:m et /if: deviendra par défaut /ef:u
Ou en d'autres termes, les fichiers image sont créés gérés et les données utilisateur seules sont extraites des fichiers et dossiers.
Les données utilisateur sont pratiquement toujours préférées dans le cas de fichiers ou dossiers (les données brutes n'existent que pour des besoins techniques).
Les données gérées n'existent pas pour les fichiers et dossiers, mais pour les fichiers image seulement.

Commande:

/et:[Type[u][r][m]]

[Type] proposé en trois moutures:
u  (Données utilisateur)
r   (Données brutes)
m (Géré)

Exemple:

isobuster.exe "/ei:c:\mes fichiers image\" /et:m

Complete a Managed Image File (IBP/IBQ)

[Introduced in IsoBuster 3.4]
When an *.IBP file is loaded on the command line you can combine that with /ci: and what should be completed, the gaps, the end or both.

Command:

/ci:[Type[g][e][ge][eg]]

[Type] comes in several flavours:
g  (Gaps)
e  (The end of the file)
ge or eg (Gaps and the End of the file)

Example:

isobuster.exe "c:\my image files\image1.ibp" /ci:ge

Set a Start address and Range to work on

[Introduced in IsoBuster 3.4]
You can define a start address and range of blocks to work on.  This requires a [Professional] license.
The Complete Image (/ci) command takes this parameter in account
The command conflicts with /fromto and whatever command comes last on the command line will be used

Command:

/range:[StartAddress-Blocks]
/range:[StartAddress]
/range:[-Blocks]  // Start Address is assumed 0

Example:

isobuster.exe "c:\my image files\image1.ibp" /ci:ge /range:500-10
isobuster.exe "c:\my image files\image1.ibp" /ci:ge /range:500
isobuster.exe "c:\my image files\image1.ibp" /ci:ge /range:-10

Set a Start address and End address to work on

[Introduced in IsoBuster 3.4]
You can define a start address and end address work on.  This requires a [Professional] license.
The Complete Image (/ci) command takes this parameter in account
The command conflicts with /range and whatever command comes last on the command line will be used

Command:

/fromto:[StartAddress-EndAddress]
/fromto:[StartAddress]
/fromto:[-EndAddress]  // Start Address is assumed 0

Example:

isobuster.exe "c:\my image files\image1.ibp" /ci:ge /fromto:500-510
isobuster.exe "c:\my image files\image1.ibp" /ci:ge /fromto:500
isobuster.exe "c:\my image files\image1.ibp" /ci:ge /fromto:-510

Reverse Read

[Introduced in IsoBuster 3.4]
By setting reverse read, objects will be extracted starting with the tail, working up to the start of the file, using a set range

Command:

/rr:[Range]
/rr  The range the GUI uses will be used, stored in the registry.

Example:

isobuster.exe "/ei:c:\my image files\created_image1.iso" /rr:100

Sélectionner une Piste:

Cette commande est utilisée en combinaison avec les commandes d'extraction: /ei: et /ef:

Dans le cas de /ei: (extraction du fichier image), elle est utilisée pour identifier et extraire une seule piste.
Cette commande n'est utile que pour les techniciens car l'image d'une seule piste n'est, dans la plupart des cas, d'aucune utilité (sauf s'il s'agit de l'unique piste).  Seul le fichier image d'un CD complet est réellement utile pour l'utilisateur final, mais elle existe quand même pour les bricoleurs.

Dans le cas de /ef: (extraction de fichier et dossier), elle est utilisée pour identifier la piste qui contient le système de fichiers à partir de laquelle nous voulons extraire.
IsoBuster peut trouver plusieurs systèmes de fichiers, y compris ceux des anciennes sessions.  Si vous spécifiez la piste, vous demandez alors à IsoBuster d'utiliser les systèmes de fichiers liés à cette piste particulière.  Sinon, IsoBuster décide de lui-même et utilise le système de fichiers le plus pertinent à partir de la  session/piste la plus pertinente.  Bien que cette fonction puisse être utile, il est plus logique d'utilisé /s: (sélectionner une session) pour indiquer à IsoBuster à partir de quelle système de fichier de session traiter l'extraction.

Un index de piste débute à 1.  Si vous spécifiez la piste 0, la commande sera tout simplement ignorée.
Si un piste et une session sont sélectionnées (voir le paragraphe suivant), la sélection de session sera ignorée et seule la sélection de la piste sera utilisée.
Si un index de piste est proposé et que cette piste particulière n'existe pas, il n'y aura aucune extraction et IsoBuster échouera.

[Introduit dans IsoBuster 2.8.5]
L'index peut aussi être "all" qui signifie que la ou l'opération(s) qui examine la propriété de la piste ("/scan", "/ei", "/ef") s'exécutera en boucle pour toutes les pistes.

Commande:

/t:[Index]

Exemple:

isobuster.exe "/ei:c:\mes fichiers image\" /et:m /t:1

Sélectionner une Session:

Cette commande est utilisée en combinaison avec les commandes d'extraction: /ei: et /ef:

Dans le cas de /ei: (extraction du fichier image), elle est utilisée pour identifier et extraire une seule session (toutes les pistes de cette session dans un fichier).
Cette commande n'est utile que pour les techniciens car l'image d'une seule session n'est, dans la plupart des cas, d'aucune utilité (sauf s'il s'agit de l'unique session).  Seul le fichier image d'un CD complet est réellement utile pour l'utilisateur final, mais elle existe quand même pour les bricoleurs.

Dans le cas de /ef: (extraction de fichier et dossier), elle est utilisée pour identifier la session qui contient le système de fichiers à partir de laquelle nous voulons extraire.
IsoBuster peut trouver plusieurs systèmes de fichiers, y compris ceux des anciennes sessions.  Si vous spécifiez la session, vous demandez alors à IsoBuster d'utiliser les systèmes de fichiers liés à cette session particulière.  Sinon, IsoBuster décide de lui-même et utilise le système de fichiers le plus pertinent à partir de la  session la plus pertinente. 

Un index de session débute à 1.  Si vous spécifiez la session 0, la commande sera tout simplement ignorée.
Si un piste et une session sont sélectionnées (voir le paragraphe suivant), la sélection de session sera ignorée et seule la sélection de la piste sera utilisée.
Si un index de session est proposé et que cette session particulière n'existe pas, il n'y aura aucune extraction et IsoBuster échouera.

[Introduit dans IsoBuster 2.8.5]
L'index peut aussi être "all" qui signifie que la ou l'opération(s) qui examine la propriété de la session ("/scan", "/ei", "/ef") s'exécutera en boucle pour toutes les sessions.


Commande:

/s:[Index]

Exemple:

isobuster.exe "/ei:c:\mes fichiers image\" /et:m /s:1

Select a Partition:

This command is used in combination with extraction commands: /ei: and /ef:

In case of /ei: (image file extraction) it is used to identify and extract a single partition. 

In case of /ef: (file and folder extraction) it is used to identify the partition that has the file system we want to extract from.  If you specify the partition then you tell IsoBuster to use the file-systems attached to that particular partition.  If absent, IsoBuster decides for itself and uses the most relevant file-system from the most relevant partition.  While this feature can be useful, it makes more sense to use /p: (select a partition) to tell IsoBuster from which partition's file-system(s) to extract.

In case of /scan (find missing files and folders) it is used to determine the partition that needs to be scanned.

A partition index starts from 00.  If a partition index is provided and that particular partition does not exist, then there will be no extraction and IsoBuster will fail.

[Introduced in IsoBuster 2.8.5]
The index can also be "all" which means that the operation(s) that look at the track property ("/scan", "/ei", "/ef") will execute in a loop for all partitions.
Command:

/p:[Index]

Example:

isobuster.exe "/ei:c:\my image files\" /et:m /p:0
isobuster.exe "/ei:c:\my wave files\" /p:all

Select a File System:

[Introduced in IsoBuster 4.2]
This command can be used in combination with commands: /ef: /tree: and /cfpr

It is used to define on what partition mentioned commands should work.
If you also specify a file system for mentioned commands (/ef: and /tree: allow a file system in their syntax) then whatever comes last on the command line will be used.
For instance if you use /fs: affter /ef: on the command line, /fs: set value will be used, overruling whatever was set via /ef:

Command:

/fs:[Code]

List of possible file system codes:

iso:  // ISO9660 and derivatives (Joliet, Romeo, High Sierra, Rock Ridge) IsoBuster picks the best one if there are multiple ISO derivates (e.g. Joliet over ISO9660 itself)
udf:  // UDF
hfs:  // HFS(+) -  IsoBuster chooses HFS+ over HFS
ifo:  // IFO/VOB
boo:  // Bootable (El Torito)
boot:  // Bootable (El Torito)
fat:  // FAT (12, 16, 32, ExFAT, FATX)
sig:  // Files found based on their signature, to be combined with the "/scan" command line parameter
ntf:  // NTFS
ntfs:  // NTFS
nt:  // NTFS
rim:  // Rimage manifest file
rimage:   // Rimage manifest file
ext:  // EXT
ufs:  // UFS
reiser:   // Reiser
xfs:  // XFS
nintendo:  // Nintendo (GameCube and Wii)
romfs:   // RomFS
rom:   // RomFS
jfs:  // JFS
btrfs:  // BTRFS
btr:  // BTRFS
squashfs:  // SquashFS
squash:  // SquashFS
refs:  // ReFS
zfs:  // ZFS
cramfs:  // CramFS
cram:  // CramFS
befs:  // BeFS
minix:  // Minix
3do:  // Opera 3DO
all:  // All FS

Example:

start /wait isobuster /cfpr /noelevation /el /p:all /fs:all
isobuster.exe "/ef:c:\my extracted files /fs:ntfs"


Extraction complète des fichiers et dossiers d'un système de fichiers (racine):

Avec cette commande, vous pouvez lancer IsoBuster et extraire un ou plusieurs fichiers ou dossiers automatiquement.
La sélection du disque dépend du lecteur sélectionné par IsoBuster.  
Voyez les commandes précédentes pour en savoir plus (ex.: chargement d'un fichier image, extraction d'un fichier image et sélection auto d'un lecteur).
Examinez aussi les commandes /et:  /ei:  /c   /t:  et  /s:  pour découvrir plus de puissance d'extraction en combinaison avec cette commande.
Si aucun type d'extraction n'est spécifié via la commande /et:, les données utilisateur seront extraites (ce qui est pratiquement toujours l'action sensible à effectuer).
Si aucune piste (/t:) ou session (/s:) ne sont définies, IsoBuster utilisera la session / piste / système de fichiers le plus plausible et pertinent pour l'extraction.
Si aucun système de fichiers préféré n'est proposé via cette commande, IsoBuster décidera du système de fichiers à utiliser le plus approprié (ex.: choix entre UDF, ISO etc.).  Si un système de fichiers est proposé et que celui-ci n'est pas disponible, IsoBuster ne produira aucune extraction (et échouera de ce fait). 
Si aucun fichier ou nom de fichier à extraire n'est proposé via cette commande, IsoBuster extraiera le système de fichiers complet, ce qui signifie tous les fichiers et dossiers à partir de la racine du système de fichiers sélectionné.  Si aucun nom de fichier ou nom de dossier de destination ne sont proposés, IsoBuster lancera l'extraction, mais affichera la boîte de dialogue Choirir un Dossier.

Commande:

/ef:[Système de Fichiers:][Nom de fichier ou dossier (chemin relatif) |][chemin et nom de fichier de destination]

[Système de Fichiers:] contient toujours trois caractères et est à choisir par les éléments suivants:

iso: (Iso9660, Joliet, Rock Ridge, ... IsoBuster récupère le plus pertinent)
udf: (UDF)
hfs: (HFS et HFS+, IsoBuster choisit HFS+ au lieu de HFS)
ifo: (IFO, affichant les fichiers VOB et IFO)
boo: (El Torito - Image amorçable)
fat: (FAT)
sig: (Fichiers détectés en fonction de leur signature, à combiner avec le paramètre de ligne de commande "/scan") [Introduit dans IsoBuster 2.8.5]
all: (Tous les systèmes de fichiers détectés pour la piste ou session pertinente) [Introduit dans IsoBuster 2.8.5]

[Nom de fichier ou dossier (chemin relatif) |]

Chemin relatif au fichier ou dossier, commençant à la racine (mais sans lettre de lecteur)
Ne jamais commencer par un anti-slash, mais par le seul nom de fichier ou dossier.
Exemple:
picture.jpg (picture.jpg existe à la racine)
mypictures (le dossier mypictures existe à la racine)
mypictures\picture1.jpg  (picture1.jpg existe dans le sous-dossier mypictures situé à la racine)

[chemin et nom de fichier de destination]

Cible d'extraction des fichiers / dossiers.
IsoBuster ne vérifie pas la destination des dossiers, il peut traiter l'extraction dans le dossier requis et déclencher une erreur Windows.
En d'autres termes, vérifiez aussi si le dossier de destination existe avant de démarrer.

Exemples:

Extraire le système de fichiers (racine) complet (le plus approprié) de la piste/session la plus pertinente:
Les deux exemples extraient le contenu dans le dossier existant "mes fichiers extraits" (ou crée ce dossier s'il n'existe pas déjà (ne fonctionne que pour une profondeur de dossier))

isobuster.exe "/ef:c:\mes fichiers extraits\"
isobuster.exe "/ef:c:\mes fichiers extraits"

L'exemple suivant extrait le système de fichiers UDF (en supposant qu'il y a le choix entre les systèmes de fichiers, et que nous choisissant UDF):

isobuster.exe "/ef:udf:c:\mes fichiers extraits"

L'exemple suivant extrait un sous-dossier ("mes docs") du système de fichiers UDF: 

isobuster.exe "/ef:udf:mes docs|c:\mes fichiers extraits"

L'exemple suivant extrait un fichier particulier ("mes docs\mes lettres\lettre1.doc") du système de fichiers ISO et à partir de la seconde session (en supposant qu'il existe trois sessions sur le disque):

isobuster.exe "/ef:iso:mes docs\mes lettres\lettre1.doc|c:\mes fichiers extraits" /s:2

L'exemple suivant extrait un fichier particulier ("VIDEO_TS\VTS_01_1.VOB") du système de fichiers IFO et l'extrait sous le nom de fichier "movie.mpg"

isobuster.exe "/ef:ifo:VIDEO_TS\VTS_01_1.VOB|c:\mes fichiers extraits\movie.mpg" 

L'exemple suivant extrait le fichier image d'amorçage à partir d'un disque d'installation MS:

isobuster.exe "/ef:boo:Microsoft Corporation.img|c:\mes fichiers extraits\"


Invites d'Extractions:

[Introduit avec IsoBuster 2.5]
Cette commande est utilisée en combinaison avec les commandes d'extraction: /ei: et /ef:
Si elle est absente, suivant les valeurs par défaut utilisées: /ep:pbm et /ep:pfe, qui signifient que la GUI vous avertira lorsqu'une erreur de lecture se produit, de sorte que vous puissiez effectuer une sélection, et lorsque qu'un fichier est sur le point d'être remplacé.

Commande:

/ep:[Type]

[Type] intervient sous la forme suivante:

Pour la manipulation de l'erreur, lorsqu'une erreur de lecture se produit:

pbm: Invite avec la fenêtre GUI la Plus Adéquate
ria: Invite avec la fenêtre GUI Retenter l'Abandon des Ignorés
rsa: Invite avec la fenêtre GUI Retenter l'Abandon de la Sélection
oea: Aucune Invite, En cas d'Erreur: Abandonnez l'extraction
oeo: Aucune Invite, En cas d'Erreur: Ommettre le secteur
oez: Aucune Invite, En cas d'Erreur: Zéro (remplacement de toutes les données par des octets null, en cas de données brutes seules, les données utilisateur sont remplacées et l'EDC/ECC est calculé)
oee: Aucune Invite, En cas d'Erreur: Erreur (remplacement du secteur de données erronées)

Pour la manipulation du remplacement d'un fichier, lorsque le fichier existe déjà:

pfe: Invite avec la fenêtre GUI Remplacement du Fichier
owr: Aucune Invite, Remplacement du fichier
now: Aucune Invite, Pas de Remplacement (ne pas remplacer le fichier, laisser tel quel et continuer sur le fichier suivant (si approprié))

Exemple:

isobuster.exe "/ei:c:\my image files\" /et:m /ep:oez /ep:owr


Ouvrir et Fermer un tiroir de lecteur:

Cette commande ouvre ou ferme les tiroirs.  Par défaut, elle ouvrira le tiroir du lecteur sélectionné s'il est fermé, ou le fermera s'il est ouvert.
Cette commande peut être émise jusqu'à 9 fois dans la ligne de commande, de sorte qu'un lecteur peut recevoir la même commande deux ou trois fois. Par exemple, avant et après une opération. 

Commande:

/oc:[Type][Avant ou Après][Attendre]

[Type] est o ou c ou absent. O pour Ouvrir le tiroir, et C pour Fermer le Tiroir, et en cas d'absence, le tiroir s'ouvrira s'il est fermé et se fermera s'il est ouvert.  
[Avant ou Après] est b ou a ou absent.  B pour avant une opération (ex.: avant extraction d'un fichier), A pour après une opération (ex.: après la création d'un fichier image).  En cas d'absence, la commande est exécutée avant.
[Attendre] est un chiffre entre 0 et 9 et signifie le nombre de secondes que l'application mettra pour intérroger le lecteur, pour attendre qu'il soit prêt, après que l'application ait déclenché la commande d'Ouverture/Fermeture.  Si aucune valeur n'est fournie, l'application sera réglée sur 0 par défaut en cas d'ouverture du tiroir, et 2 en cas de fermeture.

Exemple:

isobuster.exe /d:f /oc:c9 /oc:bc9 "/ef:c:\my extracted files\" /oc:oa

Cet exemple indique que le tiroir est fermé avant l'opération d'extraction.  La commande est même exécutée deux fois, simplement pour être certain du résultat, et le délai est de 9 secondes à chaque fois, ce qui fait que l'application attendra (au plus) 18 secondes (ou moins si le signal du lecteur est  "prêt") avant le début de l'opération d'extraction.  Après l'extraction, le tiroir du lecteur sera ouvert.

Recherche des fichiers et dossiers manquants:

[Introduit dans IsoBuster 2.8.5]
Cette commande démarre immédiatement le processus de recherche des fichiers et dossiers manquants
Elle supprime également automatiquement quelques boîtes de dialogue.  
Lorsque le paramètre est passé, le programme ne vous demandera pas si vous souhaitez effectuer l'examen, même si le contenu est vide (aucun système de fichiers détectés) après un montage initial du disque ou de l'image et ne vous suggèrera pas de créer d'abord un .ibp même dans ce cas.
/scan est exécuté à la dernière session d'un disque ou d'un fichier image sauf si /t (piste) ou /s (session) sont spécifiés. Si une piste est spécifiée, l'examen est effectué pour la session où se trouve la piste.  Si une session est spécifiée, l'examen est effectué pour la session spécifiée.  Si une piste ou une session est spécifiée et présente la valeur "all" toutes les sessions sont examinées.
/scan peut être combiné à toutes les extractions de fichier ou image car il est exécuté avant que toute extraction soit exécutée.

Commande:

/scan

Exemple:

isobuster.exe /d:f /scan "/ef:sig:c:\mes fichiers extraites\"

Exporter une liste de fichiers:

[Introduit dans IsoBuster 2.8.5]
Cette commande vous permet de créer une liste de fichiers et dossiers à partir d'un dossier ou d'un système de fichiers entier.  Elle prend les paramètres (tokens) comme entrée pour définir l'organisation du contenu écrit vers le fichier

Commande:

/tree:[FileSystem:][Nom du fichier ou dossier (chemin relatif) |][chemin de destination et nom de  fichier][?Chaîne personnalisée avec tokens/variables]

[FileSystem:] codes are described for command /fs
This command however will only accept file system codes that are exactly 3 characters long
For any other file system code (but not excluding the 3 character file system codes) use the /fs command in combination with this command

[?Custom string with tokens/variables] can be any string with following tokens / tags / variables that are replaced by their respective values:
if [?Custom string with tokens/variables] is nothing but a pure number, e.g. ?6 the corresponding GUI MenuItem will be used as string, beit an embedded list or a custom added list.

{%} type tokens / tags are used as commands
<%> type tokens are simply replaced by the content they refer to.  These type tokes can sit nested inside {%} ... {%} constructions

Tags used as commands.  They should be put in the beginning of the string: [Introduced in IsoBuster 4.1]

PS. there is also a GUI variant of the /tree command that supports a few extra commands that are only relevant for the GUI implementation

{%UTF7}    // Create a UTF-7 formatted text as opposed to the default UTF-16 (not recommended)

{%UTF8}    // Create a UTF-8 formatted text as opposed to the default UTF-16

{%XML}    // Format text per the XML standard when necessary.  Practially speaking this means that ampersands (&) in variable data (<%>) are replaced with &#x26; and suggested file extensions are *.xml.  For safety of text shown inside attributes [and since IsoBuster 4.2], both the single quote and double quote inside variable data (<%>) are converted as well to &#x27; and &#x22; respectively.  Also, '<' and '>' characters are replaced by  &#x3C; and  &#x3E; to avoid conflicts with XML syntax.  All latter replacements (except the '&') can be turned off again.
 
{%DFXML}    // Same as {%XML} (so no need to combine the two), but also forces Time and Date to be displayed in the ISO 8601 standard, so no need to also use {%ISO8601}.   [Introduced in IsoBuster 4.2]

{%ASQ}    // Allow Signle Quotes.  This is only checked when {%XML} or { %DFXML} are set.  For instance when all attributes in the template are double quoted, single quotes can be allowed inside them.  (This is done for instance in IsoBuster 4.2 for its embedded XML and DFXML report).   [Introduced in IsoBuster 4.2]

{%ADQ}    // Allow Double Quotes.  This is only checked when {%XML} or { %DFXML} are set.  For instance when no file names will be shown inside attributes, only inside elements. (This is done for instance in IsoBuster 4.2 for its embedded DFXML report}.  Even though double quotes are not allowed in Windows file systems' file and folder names, they are allowed in Mac and Linux file systems.   [Introduced in IsoBuster 4.2]

{%A>}    // Allow the > character.  This is only checked when {%XML} or { %DFXML} are set, because in that case, the > character is replaced by its unicode code point (&#x3E;), to not conflict with XML syntax.   [Introduced in IsoBuster 4.2]

{%A<}    // Allow the > character.  This is only checked when {%XML} or { %DFXML} are set, because in that case, the < character is replaced by its unicode code point (&#x3C;), to not conflict with XML syntax.   [Introduced in IsoBuster 4.2]

{%FOLDERS}    // Also list folder objects with their properties (default off, although can be turned on in the GUI)

{%NOFOLDERS}    // Don't list folder objects with their properties (this is the default but it can be turned on in the GUI - This option overrules the GUII)

{%EXTENTS}    // Also list individual extents with their properties (default this is always off), every file, folder or stream has at least one extent, however this command ignores folder extents.  Extents via the command are shown right after their 'parent'

{%EXTENTS+}    // Same as {%EXTENTS} but also lists extents for folders

{%STREAMS}    // Also list the object's associated streams with their properties (default this is always off).  Streams are show right after their parent object (which is a file or folder)

{%ONLYUNREADABLE}    // Only lists objects that are deemed (partially) unreadable.  On media with no read errors the resulting list will be empty.  Do this after a scan, after checking files, after a surface scan or search for missing files and folders, to make sure IsoBuster knows the status of the files to start with.   [Introduced in IsoBuster 4.2]

{%SELF}   //  When you build a list, starting from an object, that object itself is not included in the list.  By using {%SELF} you made sure that the object is also included.  This way root folder information can be obtained (e.g. its extents) when starting from a file system.

Default the time used via <%DATE>, <%TIME> and <%DATETIME> is the same time/date as shown in IsoBuster, based on its settings.
Following commands change this behaviour.  The time / date exported to the list is then per following commands:

{%GMT} or {%UTC}    // All times and dates will be in GMT.  The in-file-system-stored time and time-zone converted to GMT

{%RT}    // Recorded Time.   The in-file-system-stored time without taking in account any (possible) in-file-system-stored Time Zone, nor the System Time zone. <%TZ> will of course still provide the Time-Zone 

{%LT}    // Local (or relative) Time.  The in-file-system-stored time and time-zone converted to the local time (taking in account local time-zone and daylight saving time) (This is also the default GUI setting in IsoBuster)

{%ISO8601}    // Time and Date will be formatted according to the ISO 601 standard.     [Introduced in IsoBuster 4.2]

{%DATETIME(NA)=EMPTY}    //  Some objects don't have a time/data property and default "N/A" is returned in such cases.  Use this command to force this to an empty string instead.   [Introduced in IsoBuster 4.3]


{%HEADER}    // Any text before this tag will be displayed before the list is built, <%> type tags that are not bound to an object can be used in the header text

{%FOOTER}    // Any text after this tag will be displayed after the list is built, <%> type tags that are not bound to an object can be used in the footer text

After all above commands are stripped from the input string, the actal string that is used to build the list remains.  This string can be split up however, to have different strings for file, folder, extent and/or stream:
Any remaining text before any of below commands is used as generic text and is the start for all four types (file, folder, extent, stream).  Any text after an unknown command, for instance simply {%} will be appended as generic to all four types.

{%FILE}    // Starts the string specific for a file, and stops when the next command is encountered

{%FOLDER}    // Starts the string specific for a folder, and stops when the next command is encountered

{%EXTENT}    // Starts the string specific for an extent, and stops when the next command is encountered

(%STREAM}    // Starts the string specific for a stream, and stops when the next command is encountered

{%EXTENTLOOP}    // Starts the string specific for an extent, used via <%EXTENTLOOP>, and stops when the next command is encountered

(%STREAMLOOP}    // Starts the string specific for a stream, used via <%STREAMLOOP>, and stops when the next command is encountered

For Example, this string: {%EXTENTS}{%FOLDERS}<  {%FILE}  <%NAME>{%FOLDER}<%RELPATH>{%EXTENT}    <%LBA> - <%LASTLBA>  {%}>{%FILE} <!--File-->
and assume a folder object, with one file object, will result in this:
<\folder\subfolder\subfolder>
<  filename  > <!--File-->
<    100 - 200  >

Tags tied to an object.  These tags are replaced by the content they represent:

Important, since IsoBuster 4.1 some <%> tags have slightly changed meaning.  In particular formatted vs. unformatted.
From now on, any numerical value is always unformatted.  The full number without decorations.
Values that have a formatted variant as well, contain text (F) in the tag.
In particular, tags <%BLOCKS> and <%BYTES> have changed to default unformatted values.
The old style <%BLOCKSUNF> and <%BYTESUNF> tags have been retired
It is best that you review your scripts and make changes if/where necessary.  If you really must use a quick fix, use command {%V1}
to revert to the old style again.  It is best not to do this and suffer the short pain reviewing older implementations instead.

<%LBA>    // Logical block address (unformatted. e.g. 21, 7972, 304554021 etc.)

<%LBA(F)>    // Logical block address, formatted (e.g. 21 or 7.972 or 304.554.021 or ...)  [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%LASTLBA>    // Last block address of a file (unformatted. e.g. 21, 7972, 304554021 etc.)

<%LASTLBA(F)>    //  Last block address of a file, formatted (e.g. 21 or 7.972 or 304.554.021 or ...)  [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%LBABYTEOFFSET>    // Same as <%LBA> but translated to Bytes (Basically <%LBA> times <%BLOCKSIZE>)  [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%LBABYTEOFFSET(F)>    // Same as <%LBABYTEOFFSET> but formatted (e.g. 21 or 7.972 or 304.554.021 or ...)  [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%BLOCKS>    // Number of blocks in a file, unformatted (e.g. 33 or 9475 or ...)

<%BLOCK(F)>    // Number of blocks in a file, formatted (e.g. 33 or 9.475 or ...)  [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%FULLPATH>    // Full path (e.g. d:\files\file1.txt)

<%RELPATH>    // Relative path (e.g. \files\file1.txt)

<%FILE>    // File (e.g. \file1.txt)

<%NAME>    // The name of the object (similar to FILE, but also works for file extents)

<%SIZE>    // Size of the file, formatted, including KB, MB, GB or whatever is relevant (e.g. 1.4 KB or 2,3 MB or 300 Bytes or ..)

<%BYTES>    // Size in bytes only, unformatted (e.g. 300 or 2345 or 44555000 or ...

<%BYTES(F)>    // Size in bytes only, formatted (e.g. 300 or 2.345 or 44,555,000 or ...)  [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%TOTSIZE>    // Total Size (includes any streams that may be attached) of the file, formatted (e.g. 1.4 KB or 2,3 MB or 300 Bytes or ..)  [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%TOTBYTES>    // Total Size (includes any streams that may be attached)in bytes only, unformatted (e.g. 300 or 2345 or 44555000 or ...  [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%TOTBYTES(F)>    // Total Size (includes any streams that may be attached)in bytes only, formatted (e.g. 300 or 2.345 or 44,555,000 or ...)  [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%TIMEDATE>    // Time and date, formatted (e.g.  28/12/2005 23:22:42 or 12/28/2005 23:22:42 or ...)  (Modified time and date)

<%TIMEDATETZ>    // Same as <%TIMEDATE> but the Time Zone is appended as well.  Works for UTC, GMT  (Time Zone will then be 0) and RT formatted times (Recorded Time Zone), not for LT formatted time.  [Introduced in IsoBuster 4.2]

<%TIME>    // Time , formatted (e.g.  23:22:42) (Modified time)

<%DATE>    // Date, formatted (e.g.  28/12/2005 or 12/28/2005 or ...) (Modified date)

<%GMT> or <%TZ>    // Time Zone, difference from GMT (e.g. GMT -08:00).  This is always the recorded time zone.  So only use to calculate a time in combination with RT formatted times.

<%ATTRIB>    // The attributes (e.g. R or  RHA or ..)

<%OFFSET>    // The offset in the first block of the file or extent (e.g. 0 or 348 or 512 or 1024 or ...)

<%OFFSET(F)>     // The formatted offset in the first block of the file or extent (e.g. 0 or 348 or 512 or 1.024 or...)

<%TYPE>    // The object type, for instance "JPG File"  [Introduced in IsoBuster 3.4]

<%%>    // Percentage of blocks the object is readable (as is known at this moment)  [Introduced in IsoBuster 3.8]

<%TOT%>    // Percentage of blocks the object is readable (as is known at this moment)  (includes any streams that may be attached) [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%BR>    //  Line Break  [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%TAB>    //  Tab character  [Introduced in IsoBuster 4.3]

<%EXTENTS>    // Number of extents (1 if contiguous, more than 1 if fragmented)  [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%STREAMS>    // Number of streams attached to the object  [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%BADBLOCKS>    // Number of bad blocks (unformatted  (e.g. 33 or 9475 or ...))  [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%BADBLOCKS(F)>    // Number of bad blocks (formatted (e.g. 33 or 9.475 or ...))  [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%TOTBADBLOCKS>    // Number of bad blocks (unformatted  (e.g. 33 or 9475 or ...)) (includes any streams that may be attached) [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%TOTBADBLOCKS(F)>    // Number of bad blocks (formatted (e.g. 33 or 9.475 or ...)) (includes any streams that may be attached) [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%UID>    // Every file / folder has a Unique ID, in context of its File System, so unique may not always be so unique, for various reasons.  Usually it's the LBA but for NTFS it is the MFT index, for UDF the File Entry (FE), for HFS and MFS the Inode

<%UID(F)>    // Same as <%UID> but formatted (text decorations), for instance 23.458.074

<%SUID>    // Session Unique ID.  Every object, be it a file, folder, additonal stream, extent, has a unique session ID.  Session refers to the fact that next time you create a list of the same objects, the SUID may be different for every object, but every object will have a unique ID.  This is mainly to facilitate advanced linking in databases etc.  This way you can import the xml in MS Access (for instance) and link extents back to their parent file or folder (object) and so on.   [Introduced in IsoBuster 4.2]

<%PSUID>    // Parent Session Unique ID.  Same as SUID but that of the parent of current object.  So you can use an object's PSUID (for instance an extent) to find its parent file or folder in the list of objects.   [Introduced in IsoBuster 4.2]

<%TYPE>    // The type object.  File types are usually based on the extension, for HFS and MFS files it's based on the 4 byte type field.

<%CREATOR>    // Who created the object.  For files and folders this information comes from the File System if the file system stores this information.  For HFS and MFS it's based on the 4 byte Creator field


Information about the target object's drive / device

<%DEVICE>    // The name of the device.  E.g. the name of the HDD, DVD drive or USB stick [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%DEVICEPATH>    // IF the device is actually an image file, this tag shows the image filename [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%DEVICEFILESIZE>    // IF the device is actually an image file, this tag shows the size in bytes of the entire image (all parts accumulated) [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%DEVICEFILESIZE(F)>    // Same as <%DEVICEFILESIZE> but formatted (text decorations) [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%DEVICEBLOCKSIZE>    // The block size (Sector size), in bytes, of the <%DEVICE>.  E.g. 512, 2048, 4096, ... [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%DEVICEBLOCKS>    // The amount of blocks present on the <%DEVICE> or media inside the device (i.e optical)  [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%DEVICEBLOCKS(F)>    // Same as <%DEVICEBLOCKS> but formatted (text decorations) [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%DEVICETYPE>    // Returns "Image File" when working from an image file.  Returns the type media (CD, DVD, BD, DVD+RW etc.) on optical media or the the type media (Hard Disk, ...) on other media

Partition / Session information (Sessions are only relevant in optical media (CD, DVD, BD) where Partitions are irrelevant)

<%PARTITIONLBA>    // The start address of the Partition or Session this file system / folder is located in  [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%PARTITIONLBA(F)>    // Same as <%PARTITIONLBA> but formatted (text decorations) [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%PARTITIONBLOCKS>    // The amount of blocks the Partition or Session, this file system / folder is located in, occupies [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%PARTITIONBLOCKS(F)>    // Same as <%PARTITIONBLOCKS> but formatted (text decorations) [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%PARTITIONLBABYTEOFFSET>    // Same as <%PARTITIONLBA> but translated to Bytes (Basically <%PARTITIONLBA> times <%BLOCKSIZE>)  [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%PARTITIONLBABYTEOFFSET(F)>    // Same as <%PARTITIONLBABYTEOFFSET> but formatted (text decorations)  [Introduced in IsoBuster 4.1]


Following works independent from {%EXTENTS} and {%STREAMS} and uses the {%EXTENTLOOP} / {%STREAMLOOP} strings or {%EXTENT} / {%STREAM} strings if the former are not available, or the generic string as last resort.

<%EXTENTLOOP>    // Show all Extents nested inside the text for the object being processed. For instance Extents for a file, folder or stream. [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%STREAMLOOP>    // Show all Streams nested inside the text for the object being processed. For instance Streams for a file or folder. [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%INDEX>    // Only works on objects shown via <%EXTENTLOOP> or <%STREAMLOOP>  [Introduced in IsoBuster 4.1]

Tags tied to text, not an object, used before (header) and after (footer) the list is built:  [Introduced in IsoBuster 4.1]

<%XMLHEADER>    // An XML style header

<%SYSTIMEDATE>    // Current System Time and date, formatted (e.g.  28/12/2005 23:22:42 or 12/28/2005 23:22:42 or ...)

<%SYSTIMEDATETZ>    // Same as <%SYSTIMEDATE> but the Time Zone is appended as well.  Works for UTC, GMT (Time Zone will then be 0) and RT formatted times, not for LT formatted time.  [Introduced in IsoBuster 4.2]

<%SYSTIME>    // Current System Time , formatted (e.g.  23:22:42)

<%SYSDATE>    // Current System Date, formatted (e.g.  28/12/2005 or 12/28/2005 or ...)

<%SYSTIMELAPSED>    // Time elapsed since the start of building the list.  Using this tag also resets the snapshot.  So if you use it in the header, the elapsed time will be that of the pre-processing, and if next used in the footer, it will be purely of the building of the list, excluding any preprocessing.  So to get the time of the full process, only use in the footer.

<%SYSTIMELAPSEDSEC>    // Same as <%SYSTIMELAPSED> but in seconds

<%SYSTIMELAPSEDSEC(F)>    // Same as <%SYSTIMELAPSEDSEC> but formatted (text decorations)

<%SYSTIMELAPSEDNANOSEC>    // Same as <%SYSTIMELAPSED> but in nano-seconds

<%SYSTIMELAPSEDNANOSEC(F)>    // Same as <%SYSTIMELAPSEDNANOSEC>  but formatted (text decorations)

<%TSNSHT>    // Stores the internally managed time snapshot at the moment this tag is processed on a line (use with <%TSNSHRESET>)  [Introduced in IsoBuster 4.2]

<%TSNSHRESET>    // Resets the internally managed time snapshot at the moment this tag is processed on a line (use with <%TSNSHT>).  For instance if you want to display the time it took to process a part of a line, first use <%TSNSHT> and at the end of the bit you're timing  <%TSNSHTRESET>, next call one of the <%TIFTC_SYSTIMELAPSED> tags to display the time spent.   [Introduced in IsoBuster 4.2]

<%APP>    // Application name ("IsoBuster")

<%VERS>    // Application version (e.g. "4.1.0.01")

<%CNT>    // Amount of objects added to the list

<%USER>    // Windows User

<%OS>     // OS version


Beware that % is a special character in batch files, so make sure to escape it with another %, in other words use %% instead of % inside batch files.

Example:

isobuster.exe  /scan /t:all "/tree:all:k:\export\S<%SI>T<%TI>FS<%FI>(<%FT>)(<%FN>).txt?{'Simple List'}Start Time: <%SYSTIMEDATE>{%HEADER}<%LBA>, <%RELPATH>, <%BYTES>{%FOOTER}End Time: <%SYSTIMEDATE>"
isobuster.exe  /scan /t:all /fs:all "/tree:k:\export\S<%SI>T<%TI>FS<%FI>(<%FT>)(<%FN>).txt?{'Simple List'}Start Time: <%SYSTIMEDATE>{%HEADER}<%LBA>, <%RELPATH>, <%BYTES>{%FOOTER}End Time: <%SYSTIMEDATE>"
isobuster.exe  /scan /t:all /fs:ntfs "/tree:k:\export\S<%SI>T<%TI>FS<%FI>(<%FT>)(<%FN>).txt?<%LBA>, <%RELPATH>, <%BYTES>"


Time Out:

This command times out an extraction operation started via the command line, in case a read takes more than [Milliseconds] to complete. E.g. on bad media, reads can take a long time sometimes.  The read command will still complete and take whatever time it needs to do so, but after that and if the time-out value has been exceeded, the program will simply stop the operation and it won't start a new read command to the next sector.

Command:

/eto:[Milliseconds]

Example:

isobuster.exe "/ei:c:\my image files\" /et:m /ep:oez /ep:owrn /et:60000

Check if all files and folders are physically readable:

[Introduced in IsoBuster 4.2]
Checks all files and folders inside the specified file system, to see if there are physical read errrors
The file system needs to be specified via the command /fs, possibly in combination with commands /p or /t and/or /s.
If the former is not done, /cfpr will pick the one it deems best.

If one ore more files are found to be (partially) unreadable, this test will set an Error value which can be checked via commands /l and/or /el

After this test, you can for instance use the /tree command in combination with tag command {%ONLYUNREADABLE} to build one or more lists (in case of multiple file systems) containing all affected files and use the error to see whether you need to check the exported lists.

Command:

/cfpr

Examples:

start /wait isobuster.exe "/cfpr /noelevation /el /p:all /fs:all /tree:c:\errors<%PI><%FI>.xml?6"

Time Out:

This command times out an extraction operation started via the command line, in case a read takes more than [Milliseconds] to complete. E.g. on bad media, reads can take a long time sometimes.  The read command will still complete and take whatever time it needs to do so, but after that and if the time-out value has been exceeded, the program will simply stop the operation and it won't start a new read command to the next sector.

Command:

/eto:[Milliseconds]

Example:

isobuster.exe "/ei:c:\my image files\" /et:m /ep:oez /ep:owrn /et:60000

Vue Secteur:

Cette commande ouvre immédiatement la fenêtre Vue Secteur et montre le secteur choisi.

Commande:

/sv:[Adresse]

Exemple:

isobuster.exe /d:f /sv:2000


Fermer IsoBuster automatiquement:

Cette commande ferme IsoBuster après la tâche requise (via la ligne de commande fournié), par exemple à la fin d'une tâche d'extraction (/ei: ou /ef:)

Commande:

/c

Exemple:

isobuster.exe "/ef:boo:Microsoft Corporation.img|c:\mes fichiers extraits\" /c

Réduire IsoBuster automatiquement:

Cette commande réduit IsoBuster après initialisation, avant la tâche requise (via la ligne de commande proposée), par exemple lors d'une tâche d'extraction (/ei: ou /ef:)

Commande:

/m

Exemple:

isobuster.exe "/ef:ifo:VIDEO_TS\VTS_01_1.VOB|c:\mes fichiers extraits\movie.mpg"  /c /m

Do not show the splash screen on startup of the program:

[Introduced in IsoBuster 2.5.5]
This command suppresses the splash screen that is shown when the program starts.

Command:

/nosplash

Example:

isobuster.exe "/ef:ifo:VIDEO_TS\VTS_01_1.VOB|c:\my extacted files\movie.mpg"  /c /m /nosplash

Do not find nor query the drives on startup of the program:

[Introduced in IsoBuster 2.5.5]
This command suppresses the finding of drives when the program starts.  The command can be used when you are only interested in opening image files and when you need no drive support.  It can potentionally speed up program startup, especially when there is a disc mounted in one of the optical drives.

Commands:

/nodrives  (None of the drives will be listed)
/nocd  ([Introduced in IsoBuster 3.1] Optical drives (CD, DVD, BD, HD-DVD) will not be listed, other drives (HD, Flash etc.) will still be found (except when /nohd is also set))
/nohd  ([Introduced in IsoBuster 3.1] HDDs, Flash drives etc. will not be listed, optical drives will still be found (except when /nocd is also set))

Example:

isobuster.exe "/ef:ifo:VIDEO_TS\VTS_01_1.VOB|c:\my extacted files\movie.mpg"  /c /m /nosplash /nodrives

Journal d'Erreur:

Cette commande insère un simple code d'erreur dans un fichier journal, si  IsoBuster détecte un problème avant le démarrage de la tâche en cours (via la ligne de commande porposée).
Il ne crée donc pas de fichier journal concernant les erreurs de lecture ou l'intervention requise lors d'un processus d'extraction par exemple.
Cependant, si l'extraction démarrée a été abandonnée, pour une raison quelconque, une valeur d'erreur apparaîtra tout de même.

Commande:

/l:[chemin et nom du fichier de destination]

Valeurs d'erreur:

0       Aucune Erreur (réussite).
1       Aucune Piste / Sessions détectée
2       Index de piste fourni mais cette piste n'est pas disponible
3       Index de session fourni mais cette session n'est pas disponible
4       Aucune piste de système de fichiers détectée
5       Aucun système de fichiers (ou aucune correspondance) détecté
6       Nom de dossier déjà utilisé comme nom de fichier
7       Aucun fichier ou dossier correspondant détecté
10xx  Extraction abandonnée par l'utilisateur

Exemple:

isobuster.exe "/ef:c:\mes fichiers extraits" "/l:c:\mes fichiers extraits\log.txt"

Journal d'Erreur-Chaîne:

Une chaîne de base définie dans IsoBuster pour être placée dans le fichier journal (voir Journal d'Erreur (commande /l:)).
Vérifiez que cette chaîne contient la valeur %%u qui sera remplacée par le code d'erreur (voir Journal d'Erreur).

Commande:

/l:txt:[Texte]

Exemple:

isobuster.exe "/ef:c:\mes fichiers extraits" "/l:c:\mes fichiers extraits\log.bat" "/l:txt:ECHO %%u"

Charger des plugins:

[Introduit sous IsoBuster 2.8]
Cette commande vous permet de charger un ou plusieurs plugins.  Les plugins peuvent être utilisés pour interpréter des fichiers image et/ou écrire des fichiers image
La commande peut être utilisées plusieurs fois dans la ligne de commande afin de charger plusieurs plugins à la fois.
Les plugins ont la priorité sur les fonctionnalités intégrées, même s'il y a chevauchement.

Commande:

/plugin:[chemin et  nom de fichier du plugin]

Exemple:

isobuster.exe "c:\my image files\image1.iso" /plugin:c:\my_iso_plugin.dll